Arnaud Tsamère – les confidences d’Arnaud Tsamère

✏️ Yannick VERNINI 17 mars 2016

©Cédric JacquotÉtoiles

L’humoriste a tapé dans le mille avec son dernier one-man-show Nancy : les confidences d’Arnaud Tsamère à Chaudeau

C’est tout le paradoxe qu’a posé sur scène Arnaud Tsamère, ce mercredi soir, à Ludres. Lui, le mec banal et discret, qui ne se dévoile pas. Et qui, au final, ne s’est pas plus dévoilé au terme d’un one-man-show transportant le public en « absurdie ». Ce royaume sur lequel l’humoriste règne sans partage. Un monde où, il avait prévenu, il passe son temps à enfoncer des portes ouvertes et poussant l’absurde jusqu’à son paroxysme. Sa mission du soir ? Ne pas faire rire… Il a lamentablement échoué ! Et c’est tant mieux. Lui qui préfère les bons plats aux mauvais, qui est fan de belles chansons, détestant l’hypocrisie et qui avoue « un étrange penchant » sexuel… Il préfère les femmes. Obsessionnel, parfois psychorigide, Arnaud Tsamère s’amuse avec le public. Simplement parce qu’il a gardé son âme d’enfant, certes fripée, mais terriblement efficace, poussée dans ses derniers retranchements par un pingouin se démenant avec une entorse au milieu d’un service des urgences où le film du spectacle repasse à la vitesse de l’éclair. Une fois l’ultime leçon donnée à l’aide d’un paper-board, le constat s’impose. Etre absurde impose du talent. Et Arnaud Tsamère en a.

You may also like