Blondstone – Interview

✏️ Yannick VERNINI 2 décembre 2015
Blondstone – Interview

©Loris RomanoÉtoiles

[Morceaux choisis]

Le trio nancéien multiplie les concerts et a sorti son premier album « Mass Solace ». Rencontre avec le chanteur et guitariste, Alex Astier.

Un EP, un album et toute une série de concerts, depuis trois ans, vous n’arrêtez pas…

On avance à notre rythme, en faisant de la musique avec plaisir. Après, disons que c’est la suite logique d’un groupe qui est assez stable. Avec Nico et Pierre, on se connaît depuis bien avant 2011. En fait, ce groupe s’est monté comme une évidence sur un style de prédilection, le stoner.

Votre premier album est sorti cette année. Comment travaillez-­vous vos créations ?

Comme je suis le chanteur et le guitariste, pour les textes, c’est plus moi qui vais les écrire. Après, c’est assez collégial. Souvent, il y en a un qui va maquetter une idée chez lui, on se voit après et on la met en commun. Des fois, c’est un morceau qui est quasiment fini mais qu’on réarrange quand même lorsque l’on est ensemble, en répétition. Comme on a tous des logiciels, on travaille chacun chez nous.

Votre premier EP a été rapidement chroniqué dans la presse. On vous compare à Black Sabbath, Triggerfinger… On cite les Foo Fighters. Quel effet cela vous fait ?

C’est plutôt flatteur ! Le premier EP, on l’avait enregistré et mixé nous­mêmes, avec nos petits outils. C’était un premier jet, on voulait voir ce qui allait se passer ! Puis le fait d’être comparé à ces références était un soulagement. On s’est dit : « Ils comprennent où on veut aller ! »

 

You may also like