Brigitte – Interview

✏️ Yannick VERNINI 21 février 2018
Brigitte – Interview

Après 400.000 albums vendus, vous êtes de retour, avec votre complice Sylvie, avec votre dernier opus « Nues ». Sa sortie était très attendue ! Mesurez-vous cet engouement ?

En tout cas, c’est toujours quelque chose que l’on fait avec beaucoup de cœur et d’investissement… A tous les niveaux. Que ce soit, évidemment, l’écriture, la composition mais aussi les visuels, l’histoire, le titre de l’album… C’est toujours le démarrage d’une nouvelle aventure, d’une nouvelle scénographie, le plaisir de retrouver nos musiciens, les gens avec qui on part sur la route. Dans nos vies, c’est toujours un événement particulier.

Un album pour lequel vous avez abandonné vos perruques lamées. Cela veut-il dire que vous vous dévoilez un peu plus ?

Oui… Je crois que j’étais arrivée au bout des artifices même si c’est quelque chose que j’aime bien, que je trouve intéressant. J’ai adoré que l’on travaille sur la gémellité. Mais, porter des perruques, le disco, avec son côté très sensuel, très sexy faisait que l’on abordait moins les sujets profonds, même s’il y en avait, comme le féminisme. Le deuxième album était plus sur le désir, le plaisir avec la tournée à paillettes. Personnellement, j’étais arrivée à bout de ça. Je suis partie vivre à Los Angles avec mes filles et avec tout ce qui s’est passé en France, on a été très remués. Il y a trois ans, on a tous été chamboulés. Quel est l’essentiel ? Qu’avons-nous envie de raconter au plus profond de nous ? C’est pour ça que cet album est beaucoup plus profond, plus intime. Il y a quelque chose d’assez brut, une envie de parler de nos enfants, de nos pères, d’histoires dures, d’hommes qui nous ont quittés, de la difficulté d’aimer, de nos amis…

Vous à Los Angeles, Sylvie en France… Les deux trajectoires ont-elles nourri cet album ?

En fait, par rapport aux albums précédents, j’ai beaucoup écrit seule. Sylvie a complètement épousé et compris ce besoin que j’avais d’écriture, d’exprimer des choses profondes. Quand je l’ai écrit, je l’ai fait pour nous deux, pour qu’on le chante ensemble. C’est une très belle et très forte déclaration d’amitié qu’elle m’a faite en me disant « super, chantons cet album » ! C’est ce que je trouve de formidable dans notre groupe. Si, demain, elle me dit ou écrit quelque chose, m’expliquant « voilà, en ce moment, moi, c’est ça que j’ai dans le ventre, je ne peux pas faire autrement, c’est viscéral », je l’accompagnerai totalement.

Un lien fort également présent sur scène avec une tournée de plus de 170 dates et une nouvelle qui se profile avec des concerts affichant déjà complet ! Attendiez-vous ce retour avec impatience ?

Impatience… C’est marrant, on a lancé la tournée à Lille le samedi 20 janvier et c’était génial. On a ri toutes les deux tellement fort ! Ça fait dix ans que l’on fait de la musique ensemble et plus les années passent, plus on n’en revient pas ! C’est quelque chose d’incroyable… C’est formidable de travailler dans l’amitié. On sait que l’on a une chance inouïe. Donc oui, on attend la tournée avec impatience et avec cet album, on veut donner quelque chose de très sincère. Il y a un décor complètement onirique, mythologique et en même temps, on a des lumières simples et naturelles, pour conserver cette proximité avec le public.

Comment se sont passées ces retrouvailles avec le public ?

C’était génial. C’est comme si on se retrouvait en famille. Ils ont la même impatience que nous, on a l’impression de les connaître tous. Après les concerts, on vient souvent faire des séances de dédicaces, des photos… À chaque fois, on prend des doses d’émotion qui nous viennent des gens, il y a une vraie relation que l’on a cultivée, depuis longtemps, sur les réseaux sociaux, on répond aux messages… On essaie d’être le plus présentes possible. On est toujours extrêmement reconnaissantes de ces personnes venant nous voir, parfois plusieurs fois… C’est incroyable !

 

You may also like

Laisse un message