Calogero – Calogero régale La Madine

✏️ Yannick VERNINI 5 décembre 2015
Calogero – Calogero régale La Madine

©Alexandre Marchi

Étoiles

L’artiste a enflammé les berges du lac lorrain, hier soir, devant 15.000 personnes.

Automne 2014. Calogero démarre sa tournée et passe par le Zénith de Nancy pour l’une de ses premières dates. La débauche de moyens est impressionnante. Ecrans à leds perpétuellement en mouvement et habillant la scène, piano haut perché, une mise en lumière éblouissante, une guitare scintillante… Certains en sont restés sans voix. Les fans attendaient son retour depuis des années, son nouvel album, quant à lui, cartonne.

Depuis, Calo déroule et squatte les ondes notamment avec son duo avec les Cats on Trees. Hier soir, il a régalé le public massé sur les berges du lac de Madine avec son show lumineux, certes en version festival mais mené à une cadence folle, et surtout pas à avec le frein à main serré… « Fidèle » qu’il est à ses habitudes. Lui qui ne « formate pas ses sentiments » et qui est toujours connecté sur du « haut débit »… Malgré la faiblesse du réseau dans ce secteur de la Lorraine. « Pomme C » le prouvait et « La Bourgeoisie » version Calo confirmait que le bonhomme ne s’est justement pas embourgeoisé… Et n’a surtout pas « pris racine »… Même s’il a dû affronter le « Passage des Cyclones »… « C’est Dit ! »

Durant ces instant de communion avec les Lorrains, « La Fin de la Fin du Monde » était loin… Le temps pour lui de dresser le « Portrait » d’un « Soldat » qui a pris aux tripes un auditoire frissonnant. Calo, qui a « Le Droit aussi » d’être « Aussi Libre que moi », même si « elle lui manque déjà ».

Et hier soir, ce n’est pas « Face à la Mer » mais bien face au lac de Madine qu’il s’est mis « en Apesanteur » avant de rendre un hommage vibrant à Sofiane et Kévin, massacrés à Echirolles, en septembre 2012, la ville natale du génial gaucher qui a une fois encore hurler sa douleur… « Plus jamais ça ! »

Le rappel déboulait et Calogero touchait en plein cœur ses fans avec « Si Seulement » avant « Yalla » et « Les Feux d’Artifice » en guise de bouquet final… La messe était dite, la soirée a été somptueuse. Une nouvelle fois. Une journée au bon endroit pour les 15.000 personnes qui ont également découvert le talentueux Marvin Dupré.

 

You may also like