Camille Combal – Camille Combal réveille Nancy

✏️ Yannick VERNINI 5 décembre 2015
Camille Combal – Camille Combal réveille Nancy

©Alexandre Marchi
Étoiles

La cité ducale était la première étape de son tour de France. Avant Rennes, Toulouse et Montpellier. Et pour ce réveil à l’aube, les Nancéiens ont répondu présents !

Le rendez­vous était fixé à 6h, rue des Ponts. L’agitation donnait une bonne secousse à une artè­re habituellement calme à cette heure. Illuminée, la boutique San Marina était trop petite pour accueillir un public dissipé venu en nombre. Et ce, malgré l’horaire qui a fait découvrir à certains, qui avaient les yeux qui piquent, « Voyage au bout de la nuit », sur D8. C’est dire !

Mais qu’importe, Camille Combal et son équipe ont sonné le rappel et ont réveillé Nancy avec un Virgin Tonic en live. Et avec 1,3 million d’auditeurs, c’est même la France que l’animateur a réveillée en appliquant une recette qui fonctionne depuis plus d’un an maintenant.

Joyeuse improvisation

A savoir une matinale avec une trame, certes, mais qui peut très vite virer en une joyeuse improvisation. Et avec le public massé devant lui, Camille Combal ne s’en est pas privé ! Tout comme ses complices Laure, Pauline et Clément. Celui­ci en a profité pour s’incruster sur d’innombrables selfies… On ne se refait pas. Dans la foulée, Lost Frequencies lançait la première séquence musicale… Et à 6 h 20, le premier loyer était offert. Non pas à l’auditeur qui n’a pas répondu à l’appel, ni à Charlotte, de l’office de tourisme de Nancy, choisie par Tigrou et qui n’a qu’un loyer de 54 €, mais à son collègue Geoffrey, alors que le « Cucurucu » de Nick Mulvey allait résonner.

Les « Réponses à tout », la « Question de Ouf », le « Jeu des Boîtes » et ses cadeaux ou encore les sondages grandeur nature maintenaient la pression sur une assistance profitant de chaque coupure pub pour dégainer les smartphones et prendre la pause aux côtés du chouchou de Cyril Hanouna qui a pu, durant trois heures, vérifier que sa cote de popularité était bien réelle. Et pour que le réveil soit total, l’équipe du Virgin Tonic sortait le matos… Et bouclait la première étape de ce deuxième World Tour de France par une bataille de polochons ! Les plumes volaient, les Harley hurlaient sur les pavés de la place Charles­III et prenaient en charge Camille Combal et ses acolytes. Direction Rennes, Toulouse puis Montpellier pour boucler 1.700 km et douze heures de direct ! Un véritable marathon, dans les airs et sur les ondes, pour un mec bien dans ses baskets !

 

You may also like