Christophe Maé – Interview

✏️ Yannick VERNINI 1 décembre 2015
Christophe Maé – Interview

©Jean-Marc Lumbrano

Étoiles

[Morceaux choisis]

Deux ans après sa tournée « On trace la route », qui avait attiré près de 700.000 spectateurs, Christophe Maé revient avec un nou­veau spectacle qui intègre les titres de son nouvel album studio « Je veux du Bonheur ».

Depuis un certain temps maintenant, vous avez repris la route et enchaînez les dates dans les grandes salles. Le faites­-vous avec toujours autant de plaisir ?

J’ai envie de dire que c’est vital ! Je suis le plus heureux des hommes, c’est vraiment une belle tournée. Je m’éclate vraiment et je suis heureux du spectacle que je propose. Des trois grosses tournées que j’ai faites ces dernières années, je pense que c’est un des concerts les plus réussis. Et ça, parce que je suis vraiment parvenu à retranscrire sur scène ce côté New Orleans, qui est l’identité de cet album. Nous sommes onze sur scène, en « HF ». Personne n’est branché. Du coup, à tout moment, on peut envahir la salle.

On sent que la Nouvelle­-Orléans vous tient vraiment à cœur…

J’ai eu un véritable coup de cœur là-­bas, en faisant la route du blues, en arrivant en Louisiane. L’endroit, les gens, la qualité de vie, la musique omniprésente… Tout m’a séduit. J’y suis allé une semaine en vacances en famille, je n’étais pas parti pour faire un album couleur « New Orleans ».

Quel regard avez­-vous sur votre carrière, entre vos débuts à Graines de stars et maintenant avec de grosses tournées ?

Je ne sais pas si j’ai le recul nécessaire mais dans tous les cas, c’est magnifique… D’ailleurs, on ne s’y habitue pas ! C’est toujours un pur plaisir pour moi de me retrouver sur scène devant quatre, cinq, six milles personnes qui reprennent mes chansons en chœur. C’est à chaque fois un grand moment.

 

 

You may also like