De Palmas – Interview

✏️ Yannick VERNINI 30 novembre 2015
De Palmas – Interview

©Jean-Marc LumbranoÉtoiles

[Morceaux choisis]

Vous repartez en tournée avec votre nouvel album. Un album que vous avez écrit en integrant le live ? Est-ce une nouvelle démarche pour vous ?

Je l’avais fait un petit peu sur mon deuxième album en 1995 où il y avait quatre ou cinq chansons qui avaient été enregistrées dans les conditions du live. C’était peut­-être un peu moins abouti que cette fois­ci car pour ce dernier album, on sortait de la tournée. On était encore dans la mouvance du concert. Ce qui n’était pas le cas à l’époque.

Du coup, ça s’est fait naturellement…

C’était effectivement assez naturel, oui, puisqu’on est rentré très rapidement en studio, une fois la tournée achevée, pour répéter les morceaux du nouvel album et l’enregistrement s’est fait directement, en live. En fait, on ne s’est jamais vraiment arrêté de jouer ensemble. Ça s’est inscrit dans la continuité de la tournée.

Six titres en anglais figurant sur cet album. C’était une envie, un souhait ?

C’était en effet une envie, mais au début, je ne pensais pas qu’il y en aurait autant. Je voulais en faire un ou deux parce que ça me faisait marrer et c’est un truc que j’avais envie de faire depuis longtemps et que je fais de temps en temps sur scène. Là, j’ai bossé avec un auteur anglais. On a coécrit les textes et en fait, on s’est tellement bien entendu que l’on s’est retrouvé avec six titres. Ça s’est fait très facilement.

You may also like