Dub Inc – Interview

✏️ Yannick VERNINI 1 décembre 2015
Dub Inc – Interview

©Frédéric Mercenier

Étoiles

[Morceaux choisis]

Il y a un an,vous mettiez le feu à L’Autre Canal, à Nancy. Vous revenez samedi, à Toul. Qu’avez-­vous fait ces douze derniers mois ?

On a tourné en France, à l’étranger aussi. On est parti en Australie, en Nouvelle­ Zélande, au Brésil, en Argentine, en Angleterre et un peu partout en Europe.

Dub Inc a vu le jour un 1997. Une ancienne formation, donc, qui n’est pas vraiment médiatisée. Malgré tout, vous êtes attendus à chacun de vos concerts. Comment l’expliquez­-vous ?

Nous sommes nés sur scène et on est restés indépendants. Nous n’avons jamais cherché à être médiatisés. Et de toute façon, même si on avait cherché à l’être, je ne pense pas que l’on soit formaté ni pour la radio, ni pour les médias en général. En revanche, le public apprécie notre musique et nous médiatise lui­-même en la faisant passer aux uns et aux autres… C’est tout naturel en fait !

Le fait, justement, de pouvoir vous passer de cette médiatisation vous donne plus de liberté du coup…

Oui, sans doute. Quoi qu’il arrive, on trouve notre équilibre là­-dedans et puis on n’a pas eu le choix, on a fait avec et maintenant on a notre façon de faire. Et avec internet et les réseaux sociaux, on peut se passer nous, artistes, des médias. Après, je ne dis pas qu’on ne trouve pas de média intéressant. Il y a plein de choses intéressantes. Mais on peut s’en passer parce que l’on a cela comme outil et surtout la fidélité du public qui nous file un coup de main.

 

You may also like