Eddy la Gooyatsh – Eddy aux deux visages

✏️ Yannick VERNINI 5 décembre 2015
Eddy la Gooyatsh  – Eddy aux deux visages

©Fred MarvauxÉtoiles

Trois décennies qu’il est accro. Sacrées guitares ! Dans son appart nancéien, elles sont à l’honneur, accrochées au mur, aux côtés des ukulélés, dans son « labo » où il bosse sans relâche. Eddy la Gooyatsh est toujours en ébullition. Et depuis sa jeune adolescence lorsqu’il a enchaîné ses premiers accords.

Depuis, l’artiste complet qu’il est a multiplié les collaborations en devenant quasi incontournable, lui qui a fait le Conservatoire avec Tété. Presque 20 ans que ça dure… « J’ai toujours écrit et composé pour les autres. Je ne chantais pas, j’étais complexé par ma voix », détaille Eddy qui a finalement franchi le pas.

A force d’accompagner les artistes, il se fait repérer et on le contacte pour la tournée de Chet. Mais une chose le travaillait, il devait aussi faire les chœurs ! Les tourneurs le voulaient à tout prix… « Au début, au niveau des chœurs, c’était moyen. On a beaucoup travaillé et finalement, ça l’a fait ! » Et ça l’a tellement fait que lorsqu’il fait écouter ses créations à Chet, celui-ci le convainc de les jouer devant un public. Devant son public, en fait, en première partie. « Il m’a dit fais-le ce soir. On était à Marseille, en 2003. C’était super flippant ! » Ça aura mis du temps, mais l’idée a fini par faire son chemin. Eddy la Gooyatsh, à partir de 2006, sortira deux albums. Une belle année pour lui puisqu’il sera désigné Découverte du Printemps de Bourges et des Francofolies de La Rochelle.

Un spectacle et un nouveau projet

Parallèlement, un spectacle pour enfants, « M. le Méchant », voit le jour. Une création avec laquelle le quadra insatiable rencontre un joli succès puisqu’outre un livre-disque en préparation, une date sur les Francofolies, le 13 juillet prochain, a été confirmée.

Eddy s’est définitivement fait un nom… Et même différent… Jouer en live deux ! « J’avais envie de faire un truc plus singulier, Beaurivage voit alors le jour avec, dans la foulée, un concept original. A savoir la sortie, chaque mois, en cassette et sur abonnement uniquement, d’un titre sur la face A et une collaboration inédite avec un autre artiste sur la face B.

Une fois de plus, l’idée fait mouche et l’amène sur la scène de la Laiterie, à Strasbourg, pour les Inrocks Lab. Mais pas que. Les 10 et 11 avril prochains, à Talange, au théâtre Jacques­Brel, l’artiste se prêtera à un bel exercice de reprise. « On rejouera, dans l’ordre, l’album Exodus, de Bob Marley… Réarrangé pour l’occasion ! »

En attendant, comme on ne se refait pas, les artistes défilent toujours dans son labo. Alex Toucourt et Roberdam ou encore les Dead Stereo Boots ont fait appel pour à ses talents pour leurs albums respectifs. Mais quoi qu’il en soit, de la Gooyatsh à Beaurivage, Eddy est resté le même. En toute simplicité.

 

 

You may also like