Emji – En guise de préliminaires…

✏️ Yannick VERNINI 5 décembre 2015
Emji – En guise de préliminaires…

©Cédric Jacquot
Étoiles

Première mise en bouche sensuelle, hier soir, à L’Autre Canal, pour le public nancéien ayant investi le Club pour la venue d’Emji. Vainqueur de la dernière édition de la Nouvelle Star, la jeune femme avait annoncé un premier album pour cet automne… Il ne sortira qu’en janvier et en attendant, c’est un EP de cinq titres qui est tombé… En guise de « Préliminaires » !

Moulée dans une robe noire, Emji et sa crinière rousse ont envoûté une assistance qui s’est laissé happer sans difficulté dans cet univers feutré que la jeune artiste affectionne. Elle et son « Jules »… Emji qui «voudrait être peinte »… La patte d’Elodie Frégé était là. Mais pas que puisqu’Emji enchaînait les morceaux qui composeront son futur album… « Dur dur » ? Pas vraiment. « Lady Grenadine », tout en douceur, en subtilité, « cette femme pétillante… Ce bonbon qu’on aurait envie de croquer, au cœur fragile ». Comme cet « Oiseau vert », d’ailleurs, qui a virevolté sur une scène en clair-obscur, se jouant d’une technique parfois capricieuse… Pas de quoi décontenancer Emji au moment de reprendre, perchée sur un tabouret, en acoustique, « Crazy in Love », de Beyonce, se muant en poupée de porcelaine, le temps d’un voyage en enfance conté en harpe-voix, dans une ambiance cuivrée. Un de ces moments intimes, parfois coquin comme sur « Embrasse-moi », frémissant avec « Lost », qu’Emji a offert, hier soir, à son public qui a accepté de la suivre et d’embarquer sur ce navire parti pour naviguer en haute mer.

You may also like