GiedRé – GiedRé à la folie !

✏️ Yannick VERNINI 3 février 2016

Étoiles

Barrée… Oui, elle l’est, assurément. Et c’est tant mieux. Elle qui est capable d’asséner des vérités… D’une grande banalité mais qui, une fois mises à la sauce GiedRé, prennent une toute autre dimension.

Ce mercredi soir, quelques jours après l’incroyable concert d’Elmer Food Beat, le Hublot a une nouvelle fois le plein, les billets se sont vendus en un temps de record. Près de quatre cents personnes raccord avec le dress code de la soirée. Couronne de Tampax pour certaines, t-shirt « Tout le monde fait caca » pour d’autres, la couleur était annoncée. GiedRé a déboulé, gracieuse, légère, telle « la belle des champs »…

Elle qui fait pipi debout, mais avec classe, qui attend que sa grand-mère de 112 ans casse sa pipe… Bref, ce monde où le politiquement incorrect prévaut, où le public ne fait pas des cœurs avec ses doigts mais des anus, et où l’on a tous nos pêchés pas trop mignons et où elle est reine. Reine d’un royaume où finalement on ne se prend jamais la tête, où l’on débite des énormités mais avec classe et talent. Capable de choquer les pisse-froids, GiedRé réchauffe surtout les cœurs. Des cœurs qui étaient nancéiens, l’autre soir, et qui ont pu se téléporter dans cet objet musical non identifié qu’est cette artiste décidément pas comme les autres. Une artiste à part, chambrant à tout va…

Mais surtout talentueuse qui remplit les salles tout au long de ses « tournantes ». La radio ? La télé ? GiedRé n’en a pas besoin, elle se suffit à elle-même. Seule sur scène, elle régale son monde, prend son pied et désarçonne ceux qui la découvrent le temps d’une parenthèse musicale barrée dont elle seule a le secret. Et son dernier album, « plus hygiénique pour les oreilles » contribue à son œuvre. On ne s’en lasse pas !

Étoiles

Giedré 1A découvrir également : l’interview

You may also like