Gauvain Sers – “J’essaie d’être sur scène comme je suis dans la vie”

✏️ Yannick VERNINI 10 mai 2018
Gauvain Sers – “J’essaie d’être sur scène comme je suis dans la vie”

L’artiste repasse par Ludres mais avec ses musiciens cette fois.

En janvier 2017, vous jouiez, seul, à Ludres, salle Jean-Monnet, sous la mairie… Vous voilà de retour, en tournée, à l’Espace Chaudeau, avec vos musiciens…

Oui, on a fait une tournée plus intimiste, plus acoustique après les premières parties de Renaud que l’on avait faites comme ça. C’était assez cohérent et les salles s’y prêtaient bien. Là, on joue dans des salles plus grandes et maintenant que l’album est sorti, on joue avec des musiciens qui ont participé à l’élaboration de l’album. Du coup, ça reprend les sonorités, les arrangements… C’était la suite logique des choses.

Du coup, vous retrouvez sans problème vos marques…

Exactement. L’environnement est resté le même et ça permet de redécouvrir les chansons pour les gens qui sont venus nous voir l’an passé. Là, c’est un tout nouveau spectacle, ça n’a plus rien à voir. On est plus dans l’énergie… Il y a quelques petites surprises, des reprises et des chansons inédites qui ne sont pas sur le premier album. Ça permet de faire évoluer et de faire venir les gens qui nous ont déjà vus.

Avez-vous ressenti cette attente de vous revoir sur scène, avec votre album à défendre ?

Oui, forcément. La sortie de l’album a été, finalement, une belle surprise avec ce succès aussi grand… Il est disque de platine, j’ai encore du mal à imaginer que 100.000 personnes l’ont acheté en magasin, c’est hyper touchant. Du coup, c’est vrai que l’on ressent une vraie attente, le public connaît les chansons et chante avec nous… Il fallait donc préparer un spectacle à la hauteur de cette attente. Mais je voulais aussi conserver la proximité avec les gens.

Une proximité que vous n’avez pas besoin de cultiver tant elle est naturelle…

J’essaie d’être sur scène un peu comme je suis dans la vraie vie, avec le plus de sincérité possible. Quand je suis spectateur, j’aime sentir que le mec qui chante ne joue pas un rôle… J’essaie de garder ça et d’être le plus naturel possible. C’est primordial.

Au final, cette tournée, c’est aussi une belle aventure avec vos potes qui vous accompagnent sur l’album. Ce qui n’est pas toujours le cas chez les artistes…

C’est vrai et en même temps, ça s’est très bien passé sur l’album, ce sont des musiciens très talentueux, le but était de grandir ensemble et de vivre une belle aventure humaine. On s’entend vraiment bien ! C’est génial.

Vous évoquez des chansons inédites, cela veut dire qu’un second opus se profile…

Il est en phase d’écriture, oui. Je n’ai jamais arrêté d’écrire des chansons. Il y en a déjà quelques-unes qui sont prêtes. On commence déjà à se projeter… Ça ne sera pas pour tout de suite, évidemment, mais oui, j’ai envie de continuer, de tracer mon chemin, et ça passe par un deuxième album l’an prochain.

On ne vous sent pas pressé et, surtout, serein…

Je ne suis pas pressé, en effet. Je savoure toutes les dates. J’ai la chance de faire le métier que je veux faire depuis des années et je le fais dans des conditions idéales. Je sais que ce n’est pas le cas de tout le monde, je mesure la chance que j’ai, c’est très précieux. J’en profite chaque soir tout en pensant à la suite.

Crédits Photos : Franck Loriou

You may also like