Izïa – Interview

✏️ Yannick VERNINI 5 décembre 2015
Izïa – Interview

©Julien MignotÉtoiles

[Morceaux choisis]

Votre dernier album marque une mutation, un virage dans votre carrière, avec des sons plus pop, plus électro et moins rock…

C’est vrai. En fait, c’était une envie et surtout c’était naturel. Je n’y ai pas vraiment réfléchi, j’ai juste fait un album que j’avais envie d’écouter. J’étais un peu passée à autre chose dans ma vie. C’était plus une évolution amorcée sur le deuxième album avec un peu plus de production et de moi. Et là, sur le troisième, j’avais vraiment envie de faire autre chose. Il devait être, au début, en anglaise et au fur et à mesure de la construction d’idée, le français est apparu. C’est une évolution qui s’est faite en deux temps, au niveau de la langue puis de la musique. Mais j’avais vraiment envie de changer…

Vous fonctionnez simplement à l’instinct…

Oui, complètement. C’est réellement mon moteur, ma façon de travailler et d’aborder la musique. Ça ne doit pas être réfléchi, c’est pour cela que je n’ai pas de concept. En c’est la mode, tout le monde a un concept. Ben moi, je n’en ai pas, mon concept, c’est moi ! L’écriture, la musique, l’énergie, l’envie… C’est très premier degré.

Vous évoquez l’écriture, comment s’est passée votre collaboration avec Orelsan, sur « Les Ennuis » ?

On s’aime beaucoup et on avait envie de faire une chanson ensemble. Du coup, je lui ai demandé s’il n’avait une idée, quelque chose dans ses tiroirs. On a écrit ce texte ensemble à partir d’un des siens que l’on a terminé. Puis j’ai fait la musique avec mon producteur.

You may also like