Kev Adams – Interview

✏️ Yannick VERNINI 5 décembre 2015
Kev Adams – Interview

©Alexandre MarchiÉtoiles

[Morceaux choisis]

Vous repassez une nouvelle fois par le Zénith de Nancy… Une ville où vous vous sentez visiblement bien malgré une météo pas toujours clémente !

Oui, tout à fait ! En fait, je suis toujours ravi de venir dans cette région, pour plusieurs raisons. Déjà, je ne vais pas vous mentir, c’est une vie que j’apprécie beaucoup. C’est aussi au région, c’est bête, mais j’ai des petites habitudes un peu débiles… L’endroit où j’aime bien manger des sandwichs, la salle qui est un Zénith mais qui n’est pas envahissant comme d’autres et qui, du coup, est agréable à jouer pour les humoristes, c’est vraiment très cool. Du coup, il y a plein de petits détails qui font que j’aime bien revenir dans cette région. Et en plus de ça, les organisateurs locaux, Label LN, sont de vrais amis, des gens que j’aime beaucoup, qui organisent des spectacles avec cœur, avec amour, avec humanité. C’est ce que j’aime dans ce métier. Ce sont toutes ces raisons qui me font revenir en Lorraine et aussi parce qu’à chaque fois, les spectacles se passent bien.

Des raisons que vous partagez avec Gad Elmaleh, qui sera à Nancy quelques jours après vous… Avez lui, vous faites partie des humoristes capables de remplir ces grandes salles. Quel effet cela vous fait ? Tout a été très rapide…

C’est à la fois très impressionnant et assez magique. C’est ce dont j’ai rêvé depuis que je suis tout petit… C’est exceptionnel. Mais en même temps, c’est très étrange, j’ai l’impression que ce n’est pas réel. Je suis très heureux de ce qui arrive et j’espère que ça va continuer comme ça. Vous savez, quand on n’a pas la chance de jouer dans des grandes salles et d’avoir un public très large, on rêve de l’avoir. Et le jour où on l’a, on rêve qu’on le perd, c’est toujours la même chose. J’essaie de toujours garder cet équilibre et de faire en sorte de jouer à chaque fois comme si c’était la dernière fois… Je donne tout et c’est un grand plaisir.

Vous êtes le « seul humoriste à avoir pris 3 cm depuis le début de votre carrière »… Mais vous avez également pris quelques centaines de milliers de spectateurs !

C’est vrai, c’est un public qui a grandi avec moi-même si c’est un grand mot puisque, comme vous l’avez dit, cela ne fait que quatre-cinq ans que je fais ce métier. Mais en tout cas, une chose est certaine, c’est que c’est un public fidèle, qui revient souvent me voir. C’est très agréable cette base fan qui est toujours présente, particulièrement dans l’est de la France. Je suis toujours très ravi de revenir dans cette région où il fait froid l’hiver mais il fait chaud dans le cœur du public !

You may also like