Kheiron – “Le scénario est la clef de tout”

✏️ Yannick VERNINI 29 août 2018
Kheiron – “Le scénario est la clef de tout”

 

Venu présenter, mardi soir, en avant-première à l’UGC Ciné-Cité à Ludres, « Mauvaises Herbes » Kheiron est revenu sur ce film dense et abouti qui sortira en salle le 21 novembre prochain, jour de son anniversaire. Un long-métrage retraçant une partie de son incroyable parcours. Rappeur, humoriste, comédiens… Et éducateur, même si « je n’ai pas eu le diplôme. Mais on m’avait confié ce projet, c’est-à-dire d’accueillir des collégiens, en difficulté, exclus et qui n’avaient pas compris leur sanction. Il fallait donc leur expliquer. Seul le premier jour était obligatoire, ma mission était de les faire revenir le jour suivant. À l’époque, j’étais humoriste, j’avais donc une approche différente, j’étais dans autre chose. Dans notre société, la cause crée la conséquence et les jeunes sont plus adultes que ce que l’on pense, plus intelligents et responsables, aussi. Ce n’est pas une question d’argent mais de philosophie et de pédagogie ».

Un film, tourné dans un collège de Montreuil, où l’on retrouve Catherine Deneuve et André Dussollier qui rayonnent. « Ils ont tout de suite accepté. Quand j’écris un film, il n’y a qu’une version du scénario. Je le relis, et je passe en revue les rôles pour être certain des comédiens. Et là, c’était vraiment eux ! Le scénario est la clef de tout. » « Mauvaises Herbes » permet également au comédien-réalisteur de revenir à l’une de ses premières amours : le rap. « C’est vrai que je viens du rap ! C’est là que j’ai commencé à écrire sur un vieil ordinateur que mon père avait récupéré. » Logiquement, on le retrouve, aux côtés des Fianso et Médine, pour interpréter la bande originale, obligeant les deux rappeurs, que l’on voit également dans le film, à sortir de leur registre habituel. Une BO soignée dans laquelle on retrouve Malo’pour illustrer l’incroyable scène finale, filmée depuis un hélicoptère et sans doublure, qui fait office de lien, finalement, entre deux destinées.

Après « Nous Trois ou Rien », Kheiron le perfectionniste revient avec un film à la fois fort, poignant et drôle au scénario ciselé.

Crédits Photos : Patrice Saucourt

 

You may also like