Le « message d’espoir » d’Ingrid Chauvin

✏️ Yannick VERNINI 16 décembre 2016
Le « message d’espoir » d’Ingrid Chauvin

©Catherine Delahaye

Étoiles

Entretien avec Ingrid Chauvin qui sort son deuxième ouvrage « Croire au Bonheur ». Séance de dédicace samedi après-midi à Auchan-Lobau.

Après « A Cœur ouvert », vous sortez un deuxième livre, « Croire au Bonheur ». Un ouvrage plein d’espoir… Est-ce, quelque part, la fin d’une thérapie pour vous ?

C’est surtout, comme vous le dites, véhiculer aujourd’hui un message d’espoir, avec ce parcours du combattant qu’on apprend à travers ce livre, après le drame que j’ai vécu. Montrer aux femmes que malgré tout ça, malgré l’âge aussi, il y a de jolies choses qui peuvent arriver dans la vie. Surtout une nouvelle grossesse, en plus naturelle… C’est un réel message d’espoir.

Dans un reportage, vous expliquiez que vous êtes une famille de quatre personnes…

Exactement. Ça n’empêche pas le manque et la douleur, évidemment, de notre petite Jade. Mais malgré tout, elle fait partie intégrante de notre vie, elle est toujours là.

Quelle maman êtes-vous avec Tom ? N’êtes-vous pas dans une certaine psychose ?

La psychose est peut-être un peu moins forte. Malgré tout, on ne sera jamais des parents comme les autres. Je pense que l’on surveille notre fils d’une façon un peu excessive. Quand on a connu le pire, on sait combien la vie peut être fragile, comment tout peut basculer d’un instant à l’autre. J’ai beaucoup de mal à lâcher des yeux mon petit. J’ai même parfois du mal à aller travailler… On est forcément rempli d’angoisse.

Vous évoquez le travail, depuis le début de votre carrière, vous avez tenu une sacrée cadence. Cela vous a-t-il incitée à lever le pied, à prendre du recul ?

Effectivement, aujourd’hui, ma vie de famille est vraiment prioritaire. En même temps, lorsque je suis tombée enceinte, j’avais signé des engagements que je dois honorer cette année. Du coup, je crois que je n’ai jamais autant travaillé depuis que je suis toute jeune maman. C’est le paradoxe. J’ai dû faire un tournage d’un mois, ça a été très frustrant pour moi et en même temps, mon plus beau cadeau de la journée était de le retrouver le soir. De janvier à fin mai, je pars en tournée avec une pièce de théâtre, on va sillonner la France, la Suisse, la Belgique… Il va y avoir des absences, ça va être compliqué à gérer, je vais essayer de l’emmener le plus possible avec moi. En fait, je dois m’organiser comme toutes les mamans du monde, avec l’avantage que j’adore mon métier.

Quels sont les retours des lecteurs qui vous croisent ?

Ce qui me touche beaucoup, c’est qu’ils sont heureux pour moi. J’ai aussi des mamans qui viennent me présenter leur bébé miracle, c’est très touchant. Aussi parce que les gens me disent que ça leur donne de l’espoir et de la force. C’est un retour qui me fait très chaud au cœur.

Parallèlement à cela, vous êtes engagée aux côtés de l’hôpital Necker et des enfants malades…

Oui, avec un projet qui va prochainement aboutir. Ce sera vraiment un de mes plus beaux cadeaux, un de mes plus beaux rêves qui se réalisera. Ce robot pédiatrique chirurgical sera unique en France. Ça existe dans les hôpitaux pour adultes, mais pas pour les enfants. Quand on sait qu’il pourra sauver pas loin de deux cents vies par an… La boucle est presque bouclée… J’espère pouvoir prochainement annoncer une bonne nouvelle au public et surtout le remercier pour cet élan de générosité phénoménal.

Pour être plus léger, en parlant de miracle, on va vous voir en invitée dans un épisode de « Joséphine Ange Gardien »…

En guest, oui. Avec Mimie, on se connaît dans la vie mais on n’avait jamais imaginé travailler ensemble. On se voyait par pure amitié. La proposition a été faite par ses producteurs et le rôle était tellement joli, tellement beau, dur aussi, puisque c’est une femme atteinte d’un cancer qui a peur de l’annoncer à ses proches pour ne pas les perturber, mais qui véhicule, au final, un joli message d’espoir. Ça m’a fait plaisir de partager un mois de tournage avec Mimie et ça a été mon premier travail après la naissance de mon fils.

You may also like

Laisse un message