Les lecteurs dans la Cour des Grands
Rencontre

Les lecteurs dans la Cour des Grands

Journée riche en temps forts, ce mardi, pour une dizaine de lecteurs de L’Est Républicain et du Républicain Lorrain qui étaient les invités d’Alessandra Sublet et d’Europe 1. Une journée qui a débuté à l’aube pour un acheminement en bus qui les a menés à Paris, rue François-1er. Au programme, dès midi, visite de la rédaction pour débuter. L’occasion pour les invités du jour d’assister au journal de Maxime Switek avant de découvrir les studios, dont le « mythique » studio « Coluche », là où l’humoriste a notamment fait ses débuts à la radio… Suivis de coups d’éclats mémorables.

Et après un déjeuner pris à la cantine de la radio, direction, à 15 h 30, un autre studio pour assister, en direct, à l’émission d’Alessandra Sublet, « La Cour des Grands ». Entourée de ses chroniqueurs Valérie Bègue, Jarry, Jean-Louis Debré et Jérémy Michalak, l’animatrice s’est amusée avec l’actualité piochée, entre autres, sur les sites de L’Est Républicain et du Républicain Lorrain. Les réponses décalées fusaient, à commencer par celles données pour trouver le record établi par un jeune Bosniaque, âgé de 16 ans, ayant cassé 111 briques avec sa tête… Avant la première pub durant laquelle les premières photos étaient prises pour immortaliser ce moment et qui lançait la suite de l’émission qui a ainsi filé à la vitesse de la lumière, ponctuée de pauses musicales permettant à Julien Doré de « Sublimer les Silences », et fait passer un moment léger à l’assistance. Celle-ci se régalant, notamment, du décalage entre un Jean-Louis Debré, dévoilant là une facette légère et méconnue de sa personnalité, et un Jarry, casquette vissée sur la tête, toujours branché sur du triphasé.

Une heure et demie durant laquelle Alessandra Sublet a mis à l’honneur, à l’antenne, ses auditeurs et géré la partie de ping-pong verbale entre des chroniqueurs prenant le temps, une fois l’émission finie, d’échanger et de poser avec des lecteurs qui reprenaient alors la direction de la Lorraine… Le cœur léger !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *