Maître Gims – Maître Gims met le zénith sur orbite

✏️ Yannick VERNINI 9 décembre 2015

©Cédric Jacquot

Étoiles

Le mec est plutôt taiseux. Sur les plateaux télé et dans les studios des radios, il n’est pas des plus expressifs. Mais une fois lâché, il est intenable et se mue en bête de scène. Comme ce mardi 8 décembre dans l’arène du Zénith où Maître Gims a sorti un show venu de nulle part. Ou plutôt d’une autre dimension, mise à la sauce Live Nation qui produit des artistes internationaux comme U2. Des milliers de leds donnant vie à des écrans, une énorme casquette siglée dominant la scène et un proscenium propulsant l’artiste au milieu de ses fans…

L’occasion pour Maître Gims de se rendre compte de cette proximité unique avec les spectateurs qu’offre le Zénith de Nancy, mis en température par Vitaa en première partie, avant de revenir sur « Game Over ». Et pas besoin d’être un « Zombie » ou d’être à la « recherche du soleil éternel » pour « péter les plombs » et surtout rugir de plaisir. Ce qu’a fait le public nancéien qui, sur cette date du Warano Tour, a dû choisir entre la « pilule bleue », pour la pop urbaine, et la « pilule rouge », pour le rap…

Avant, finalement d’ingurgiter les deux sans s’en rendre compte ! Et ce, même lors d’un tour du monde musical et coloré envoyé au milieu de la fosse… Subjuguée dans la foulée par l’esprit maléfique d’une « Bella » venimeuse à souhait que l’artiste a domptée depuis bien longtemps avant de rendre un hommage aux victimes du 13 novembre et « faire comme si elle allait rentrer »… Les 4.900 personnes ne tenaient plus en place… Maître Gims enfilait sa veste rayée blanche et noire, coiffait son calot rouge et envoyait le bouquet final, « sapé comme jamais », sous une pluie de confettis et un déluge de lumière ponctuant le show le plus spectaculaire de cette année 2015.

You may also like