Marina Kaye – Marina Kaye en puissance

✏️ Yannick VERNINI 5 décembre 2015
Marina Kaye – Marina Kaye en puissance

©Frédéric Mercenier

ÉtoilesDans l’océan d’angoisse et qui submerge la France depuis plus d’une semaine, le moindre moment de douceur et de légèreté est à prendre. Histoire, le temps d’un concert, d’évacuer, ou au moins zapper, cette atmosphère pesante. Ce dimanche soir, en cette fin de week-end polaire, Marina Kaye a su être ce rayon de soleil qui mis du baume au cœur au millier de personnes qui ont investi L’Autre Canal.

Après un show-case, en juin, dernier, au Chat Noir, où la jeune artiste avait scotché son monde avec cette voix à faire frissoner, avant d’embrayer avec une tournée attendue. Devenu un véritable phénomène, la Marseillaise, qui exprime son art en anglais, a passé le film de sa jeune vie, du haut de ses dix-sept printemps. Sur scène, Marina Kaye a porté à bout de bras un set lumineux et surtout maîtrisé, ouvert par « Taken » avant d’envoyer son dernier tube « Dancing with Devil ». Le tempo était donné, « Won’t be here this Time » servait de tremplin à la pépite signée Sia, « Freeze you out »… « Live before I Die », « Traitor », « Mirror Mirror » ou encore « Sounds like Heaven », lancée au violoncelle avant de monter en puissance, jouaient, eux aussi sur les émotions d’une assistance subjuguée et qui est restée en apesanteur un bon bout de temps. Marina Kaye dégainait l’envoûtant « Don’t you Talk about Love » avant de remonter dans les tours, tel un lion en cage, pour la dernière demi-heure avec « Iron Heart », « Dark Star » et « The Price »… Le show envoyait une bonne dose de « Feeling Good » avec qu’ « Homeless » ne fassent briller les yeux du public.

Sans se poser de questions, simplement en prenant du plaisir, Marina Kaye a tenu son rang et confirmé qu’elle avait passé le cap… La valeur montante est bel et bien devenue incontournable. N’en déplaise à Yann Moix !

 

You may also like