Mika – Mika terrasse le Zénith

✏️ Yannick VERNINI 5 décembre 2015
Mika – Mika terrasse le Zénith

©Alexandre MarchiÉtoiles

Les fans ont croisé les doigts pendant plus de vingt­-quatre heures. Mika ayant annulé deux concerts les jours précédents, la faute à une sournoise laryngite. Remis sur ses Louboutin, il était bel et bien présent ce vendredi soir, au Zénith de Nancy, devant 4.500 personnes, bien serrées, n’en pouvant plus… Sur scène, on devinait rapidement que le show allait être à la hauteur des espérances d‘un public surchauffé. Mika entrait en scène.

La caravane s’animait, prenait vie, même au fil des morceaux envoyés avec une voix ménagée, certes, mais avec l’énergie caractérisant le garçon. « No Place in Heaven » puis « Big Girl » faisait bondir la foule et les « Good Wives » d’un Zénith sous le charme de « Grace Kelly »… Le cœur de Mika faisait alors « Boum Boum Boum» et en «Good Guy» qu’il est, mettait sur orbite un énorme globe brillant de mille feux, tel une boule à facette…

Bondissant d’un côté à l’autre de la scène, le juré emblématique de The Voice, après un changement de costume express, restait « Relax », les portes du paradis apparaissaient et « Underwater », une fois n’est pas coutume en Lorraine, ne refroidissait pas la fournaise nancéienne puisque « Staring at the Sun » confirmait que Mika « avait le soleil ». Et surtout du talent au moment de reprendre, a cappella, « Happy Ending » qui lançait la dernière salve et rappel devant une salle terrassée avec « Love Today ».

De retour avec un nouvel album et une tournée européenne, Mika l’inclassable a assommé le Zénith de Nancy avec un show incroyable, réussissant à faire l’impasse sur les technologies de pointe, et autres leds, au profit de techniques simples capables de provoquer l’émerveillement et de déclencher des vagues d’émotions incroyables. Et ce, quel que soit l’âge. Mika, à la classe internationale, a gagné son pari. A la fin, le public se demandait encore ce qui lui était arrivé !

 

You may also like