Mimie Mathy – Interview

✏️ Yannick VERNINI 1 décembre 2015
Mimie Mathy – Interview

©Manuelle Toussaint

Étoiles

[Morceaux choisis]

Elle distille ses interviews et transforme en or tout ce qu’elle touche. Rencontre avec Mimie Mathy qui sera chez Michel Drucker cet après­-midi où elle déboulera habillée d’une robe de mariée !

Trente ans de carrière et vous êtes toujours sur le devant de la scène. Un public allant des petits­-enfants aux grands-­parents… Vous faites presque partie de la famille !

Oui, c’est vrai… On fait ce métier pour être aimés, il y a peu de gens qui peuvent dire le contraire ! Et quand ça se produit, c’est quelque chose de magnifique, quelque chose que je savoure vraiment.

Vous attaquez la dix-­huitième saison de « Joséphine, Ange Gardien ». Aviez-­vous vu venir un tel succès ?

Non, on ne sait jamais ce qu’il va se passer. En plus, on est arrivé à une époque où les chaînes privilégiaient surtout les policiers. Il y avait toutes les séries à succès comme « Navarro » ou « Julie Lescaut ». Nous sommes arrivés dans un monde beaucoup plus pro­che de la réalité. Même la chaîne n’y croyait pas tellement au début. Ils se sont dits « bon, comme elle a cartonné avec la Nounou et la Nana on va faire ça»…Et ça fait dix­-sept ans… donc on continue bien sûr !

On ne vous a vue que dans un film au cinéma. Est­-ce un choix ?

Ce n’est pas un choix… Et ce n’est pas une frustration. J’ai la chance de m’éclater dans mon métier, entre les « Joséphine » et la scène. C’est comme ça, ça ne s’est pas représenté. En France, ils ont tendance à considérer que l’on est soit comédien de télé, soit comédien de cinéma, alors que c’est exactement le même métier.

 

 

You may also like