NJP – Tornade brune

✏️ Yannick VERNINI 5 décembre 2015
NJP – Tornade brune

MUSIQUE - FESTIVAL - NJP 2015 - 41EME EDITION DU NANCY JAZZ PULSATIONS - IZIA - POP - FRANCE. Nancy 15 octobre 2015. La chanteuse Izia HIGELIN sur la scËne du Chapiteau lors du Nancy Jazz Pulsations 2015. PHOTO Alexandre MARCHI.

©Alexandre MarchiÉtoiles

Hier soir, devant un Chapiteau à guichets fermés, Izïa a fait parler la poudre.

L’équation n’était pas simple à résoudre. Alors qu’elle baignait jusque­là dans un répertoire résolument rock, envoyé en anglais, Izïa a surpris son monde en déboulant avec un dernier opus pop à souhait, construit en français. De quoi lui donner du boulot quand il a fallu transposer tout ça sur scène… Et faire cohabiter deux registres que rien ne rapproche vraiment. Pas de quoi effrayer la pile Izïa qui a relevé le défi, sans broncher, en trouvant le bon dosage. Elle en a apporté la preuve au Chapiteau, hier soir, pour une date qui affi­chait complet depuis un moment.

Jaillissant dans une robe blanche vaporeuse, la digne héritière de Jacques Higelin a figé son monde vite pris d’un sursaut sur « Hey »… Le temps pour la tornade brune d’éjecter la dentelle. Moulée dans un mini-short, la rockeuse intenable que l’on connaît était de retour… Un coup de Ventoline, et la machine montait de nouveau dans les tours. Et tournait « Autour de toi » avant de bondir sur « Bridges » ou encore « Twenty Times a Day »… En attendant que « Les Ennuis » arrivent. Le cadeau d’Orelsan était submergé, comme l’assistance, par «La Vague». Tel un « Reptile », Izïa est ainsi parvenue à changer de peau… Se muant tantôt en reine de la pop, tantôt en rockeuse flirtant avec un univers que Debbie Harry a longtemps porté à bout de bras dans des concerts hallucinants. Cette scène dont Izïa ne peut se passer. Et ce, depuis ses 15 ans. On ne va pas s’en plaindre !

 

You may also like