Renaud tel le Phénix

✏️ Yannick VERNINI 16 décembre 2016
Renaud tel le Phénix

©Alexandre MarchiÉtoiles

On ne va pas tourner autour du pot. Après la diffusion du reportage sur Renaud en début de semaine, ils étaient nombreux à se demander si l’artiste serait bien sur scène, ce mercredi, du Zénith de Nancy. La réponse ne s’est pas fait attendre, même si Renaud a dû jongler avec une rhinopharyngite. « Je me suis retapé, remis sur pieds… On va dire que ma voix est généreuse, je vais donner tout ce que j’ai, même si j’ai pas grand-chose ! »

Quoi qu’il en soit, Renaud était « Toujours Debout », le duo « Docteur Renaud, Mister Renard » prenant soin de lui. L’occasion pour lui d’envoyer dans la foulée son hymne émouvant… « En Cloque » résonnait avant d’aller « Marcher à l’Ombre »… Lui qui a enfin « Embrassé un flic » et trouvé la paix sous les sourires de sa petite-fille « Héloïse »… Lui, le « Déserteur » aux « Cheveux blancs », toujours fier de son « HLM »… « Hyper Casher », « Ta batterie » et « Mort les enfants » suivaient… Quant à « Manu », il ne s’en fait toujours pas… Comme Renaud, qui n’a jamais été aussi « Morgane » d’elle… Toujours friande de « Mistral Gagnant »… Alors qu’il enchaîne les Zénith, tel le Phénix, l’artiste a assuré un retour que ses fans attendaient depuis des années. Avec une scénographie en éternel mouvement, faisant appel parfois à le 3D, et une mise en lumière puissante, Renaud a livré un show à la mesure de sa carrière, alternant les temps forts et les moments plus lents, plus intimes à faire frissonner plus d’un biker !

You may also like

Laisse un message