Rise & Fool – Les émotions électro de Rise & Fool

✏️ Yannick VERNINI 5 décembre 2015
Rise & Fool – Les émotions électro de Rise & Fool

© Patrice SaucourtÉtoiles

Seulement trois ans de collaboration et déjà le duo nancéien Rise & Fool s’est fait une jolie place. Et une solide réputation avec sa pop électro sensuelle à souhait. A l’origine, chacun dans leurs groupes respectifs. « Dans un univers moins pop pour moi et sur un projet plus trash, dans la veine du dubstep, pour Guillaume », se souvient Violette. Mais qu’est-ce qu’il leur a donné envie de former un duo ? « je trouvais qu’elle chantait vraiment bien ! » Tout simplement. A l’image de cette complicité artistique perpétuellement en mouvement et qui poursuit son essor tranquille. « On voulait faire quelque chose plus pop et de plus accessible », cadre la jeune artiste de 25 printemps.

Son complice sortait alors une instru épurée sur laquelle Violette posait un texte, en anglais. La finalisation allait assez vite et tout prenait corps. Avec, en 2012, un premier EP avec plusieurs morceaux « house-club » édité par le label new yorkais Nervous Records… Plutôt pas mal pour un début,  de quoi donner une certaine allure à un curriculum vitae. Avant de prendre un virage radical, et « faire ce que j’ai toujours voulu faire »… A savoir écrire en français. « Il est plus facile d’écrire des banalités qui sonnent bien en anglais ! » explique Violette qui a relevé le défi, sans pour autant jeter aux orties l’identité du duo… « Cela n’a pas franchement changé nos méthodes de travail », constate Guillaume, 27 ans, qui a vite cerné les textes avec des instrus plus pop. Le deuxième EP se profilait mais cette fois, édité par le label Profile de Face. Après des reprises connues, comme celle de « Toxic » de Britney Spears, place à « Mirage Départ » et « Tandemotion » et cet univers. En attendant la suite. « Nous poursuivons la réalisation de nouveaux morceaux. Nous allons notamment reprendre Week-end à Rome, d’Etienne Daho. Mais surtout, nous sommes ouverts à tout… Tout est possible ! » ajoute Violette

Une fois leurs créations en boîte, les deux Nancéiens pour se consacrer à la création d’un set qui parachèvera le tout. Pas une mince affaire lorsque l’on sait la difficulté que rencontre les artistes pour monter une résidence. Pas de quoi décourager Rise & Fool, en tout cas, qui, après le Magic Mirror du Nancy Jazz Pulsations, fera monter le public dans son ascenseur émotionnel le 28 novembre à la Machine à Vapeur, à Nancy.

 

You may also like