Souchon & Voulzy – Interview

✏️ Yannick VERNINI 5 décembre 2015
Souchon & Voulzy – Interview

Étoiles

[Morceaux choisis]

Vous souvenez-vous de votre première rencontre ?

SOUCHON

Très bien, c’était chez le président de notre maison de disque qui avait organisé, en juin, un goûter avec les autres chanteurs. On était dans son jardin et on a tous pris nos guitares et chanté une chanson. C’était sympa, un peu scout… Il y a avait Antoine, Yves Simon… On était surtout tous admiratifs de la façon dont Laurent jouait de la guitare et dont il chantait. D’une manière douce, un peu parfaite. Puis il a repris des chansons des Beatles… On est rentré ensemble, un peu par hasard. Il m’a dit, « j’aime beaucoup ta chanson ». Une chanson que je trouvais très basique. Et comme lui je l’avais trouvé très sophistiqué musicalement, je pensais qu’il se foutait de moi… En fait, il était simplement sympathique, gentil. C’est ce qu’il est en général !

VOULZY

C’était chez notre PDG de l’époque, chez RCA. Il avait organisé un goûter et c’est là que l’on s’est rencontré pour la première fois. J’avais entendu parler de lui dans la maison de disque. Il venait de signer son contrat et moi, j’étais là depuis un an.

De votre première collaboration artistique ?

SOUCHON

Ma maison de disque m’avait demandé de faire un album de dix-douze chansons. On m’a demandé qui je voulais pour faire les arrangements. On m’a dit « voilà, il y a un garçon qui est très bon musicien, que tu as d’ailleurs rencontré… » Et en faisant les arrangements des chansons que j’avais faites, qui étaient des chansons nulles, on a fait « J’ai dix ans ». C’est la seule qui a marché. Puis on en a fait d’autres…

VOULZY

On m’a proposé de faire les arrangements de son premier album. J’ai été embauché comme arrangeur, avec son accord, bien sûr, sur une proposition de Bob Socquet, qui était notre patron à la maison de disque. Et dans cette période, on a écrit une chanson ensemble, c’était « J’ai 10 ans ».

Ce qui, parfois, peut vous agacer chez lui.

SOUCHON

Le fait qu’il soit bien dans l’instant. Moi, je suis toujours projeté sur l’avenir ou dans le passé. Lui est bien dans l’instant, ce qui fait qu’il est lent ! Il est bien là où il est et moi, j’ai plutôt envie d’aller ailleurs !

VOULZY

En fait pas grand-chose ! Il est assez pressé, Alain. Il faut le suivre. Et moi, je suis extrêmement malléable. C’est le seul truc ! C’est-à-dire qu’il est assez rapide en tout, sauf lorsqu’on écrit des chansons où il peut être d’une extrême patience. Sinon, dans la vie, il est très très mobile et moi, très très lent ! Mais comme la raison pour laquelle on se voit le plus est l’écriture de nos chansons, il est comme moi, tant que l’on n’est pas content, on continue. Et la chose qui peut probablement l’agacer chez moi, c’est ma lenteur et mon retard.

You may also like