Stars 80 – Un peu plus près des étoiles !

✏️ Yannick VERNINI 2 décembre 2015
Stars 80 – Un peu plus près des étoiles !

© Alexandre Marchi

Étoiles

L’agitation qui régnait ces derniers jours autour de la venue de la tournée Stars 80 et de ses précieux sésames a trouvé son explication hier soir. Il ne restait plus une place libre dans un Zénith transformé en serre tropicale ! Une température qui n’a pas eu l’occasion de perdre le moindre degré le temps d’un concert qui a donné l’impression aux quadras de se retrouver dans leur chambre d’ados, accros aux radios libres émergentes!

Et c’est par un hommage collectif à Gérard Blanc, l’ex Martin Circus, que le show a été lancé, avec « Une Autre Histoire ». L’occasion pour le public, perruque lamée sur la tête et lunettes disco sur le nez, d’être rassuré. Les stars étaient bien là. Patrick Hernandez, Jean­Pierre Mader, Phil Barney, Emile et Image, Début de Soirée, Cookie Dingler, Jean Schultheis… La classe était au complet. Mais c’est Julie Pietri, telle une prêtresse, qui a fait se lever le Zénith… Un Zénith dans lequel les filles, que Patrick Coutin aime toujours autant regarder, faisaient monter le volume et adoraient toujours autant une Pauline Ester en forme. Tout comme Phil Barney, d’ailleurs, qui avait l’œil du tigre, Emile qui prenait l’autoroute pour l’enfer d’AC/DC avant de confirmer, avec ses potes de tournée, son côté rebelle et « Antisocial », entourant une Lio qui ne compte toujours pas pour des prunes.

Mais les années 80, c’est aussi les Rita Mitsouko et Michel Berger et leurs tubes qui n’ont toujours pas pris une ride. A l’image des « Boys » qui entouraient une Sabrina bouillonnante passant le relais à Jean­-Luc Lahaye, « débarquant » sous les sunlights nancéiens. Rejoint ensuite par la troupe pour une chanson des Restos du cœur toujours – malheureusement – d’actualité. Patrick Hernandez, Jean Schultheis jouant du piano debout et leurs acolytes se lançaient alors dans un bœuf savoureux et baissaient le rideau sur « Heal the World » du Roi de la Pop. Le film n’était pas loin, Patrick Timsit et Richard Anconina n’étaient pas en coulisses mais leurs ombres planaient sur ce show de près de trois heures qui nous aura rappelé que ces années 80 avaient été incroyablement riches ! A la différence des années 2000 où tout a été aseptisé.

 

 

 

You may also like