Stéphane Rousseau – Interview

✏️ Yannick VERNINI 2 décembre 2015
Stéphane Rousseau – Interview

©Alexandre Marchi
Étoiles

[Morceaux choisis]

Vous revenez avec votre dernier spectacle dans lequel vous abordez des thèmes plus personnels… Est-ce l’âge qui vous a donné envie d’aborder ces sujets ?

Il y a un peu de ça, oui. Mais il y a aussi le fait que j’ai pris un malin plaisir, avec mon spectacle précédent, « Les Confessions », à amorcer le processus en parlant de la mort de mon père, de la naissance prématurée de mon fils… Je trouvais que les gens s’y retrouvaient beaucoup, ils s’identifiaient, se reconnaissaient… Des événements comme cela, on espère ne pas trop en avoir dans une vie. De faire de l’humour dessus, je trouve ça intéressant parce que ça m’aide à faire mes deuils, ça fait du bien d’en rigoler et du coup, je peux passer à autre chose. Ce spectacle est plus léger dans ses thèmes choisis mais en même temps c’est ma séparation – beaucoup ­, c’est le travail que je fais sur moi­même, mes défauts, l’ensemble de ma connerie…

La paternité, l’amour, l’égoïsme, la fidélité… Des thèmes qui n’ont jamais eu autant de sens depuis quelques jours et qui résument, quelque part, votre vision de notre société…

Oui, j’essaie de proposer aux gens une sorte de miroir déformé de leur propre vie. Je pousse les traits de caractère et des fois, je m’approprie certains défauts de mes potes comme si c’était les miens. Je trouve ça amusant, plus la trame est sérieuse et dramatique, plus ça devient drôle et parfois émouvant. Là, j’ai l’impression que l’on rigole plus que dans mes spectacles précédents avec ce fil continu, l’absence de pause…

Dans ce one-man show, l’artiste touché à tout que vous êtes resort vraiment. Cette volonté d’apporter une telle richesse influence-t-elle votre écriture ?

Pas nécessairement au moment de l’écriture mais ça me vient, après, si j’ai un bon flash. Être touche à tout est effectivement une de mes particularités. Et les gens viennent me voir aussi pour ça. Du stand­up pur, il y en a plein, et des bons ! Là, c’est un peu ma petite niche à moi… Les gens qui veulent voir un spectacle un peu différent vont pouvoir se balader dans mon univers, se retrouver dedans…

 

You may also like