Stuck in the sound – Chronique

✏️ Yannick VERNINI 3 avril 2016
Stuck in the sound – Chronique

Étoiles

Stuck in the Sound revient avec son dernier opus « Survivor » dans lequel le groupe se réinvente.

« Une seule chose a changé… Tout ! » Ce célèbre slogan publicitaire pour une grande marque a fait le tour du globe. Et va comme un gant à Stuck in the Sound qui renvient comme un boulet de canon avec son dernier album « Survivor ». Vivants, les cinq membres composant désormais le groupe le sont bel et bien. José, Emmanuel, Arno, qui se sont connus les bancs de la fac, François et le petit dernier Romain, jusque-là ingénieur du son désormais au clavier, ont ainsi pris un nouveau départ en mettant dans ce cocktail explosif toutes leurs influences, aussi diverses soient-elles. Les cinq complices ayant chacun des goûts musicaux plutôt différents. Free jazz et punk hardcore US pour l’un, musique classique pour un autre, Queen pour le troisième… Néanmoins, toute la bande se retrouve sur ce que les années 70,80 et surtout 90 ont produit comme grands classique du rock.

Pas étonnant, donc, que dès la mise en bouche, avec le titre « Survivor », justement, on a l’impression de voyager dans des contrées rock connues. Un sentiment qui reste tout au long de l’écoute des onze titres de l’album où les riffs rageurs de guitares et les notes électro envoyées par un synthé font mouche. Sur « Lady of the Night », on n’a aucun mal à imaginer un film d’action des années 90… Quant à « Dies Irae », The Cure n’est pas très loin. Une remontée dans le temps, s’écoutant d’un traite, où cohabitent ballades, rock dans le sens plus large du terme, synthétiseurs, arrangements de cordes… Le tout mis tantôt à la sauce californienne, tantôt à la sauce british. Une grande diversité qui n’entame en rien la cohérence de l’opus qui a mis trois ans à prendre forme. Le temps pour Stuck in the Sound de faire le ménage, de tout remettre à plat – label, éditeur, tourneur… -, se reconstruire, se réinventer et ainsi de prendre un nouveau départ sans trahir son ADN. Pour écrire, composer, peaufiner « Survivor », la formation parisienne a pris son temps. Sans deadline, dans un studio construit sur-mesure, les cinq potes ont pu se laisser aller, expérimenter, explorer… Sans pression. Prouvant là qu’ils étaient bien restés les mêmes !

Stuck in the Sound, « Survivor », 13,99€. Le groupe sera en concert à Strasbourg, à La Laiterie, le 27 avril.

You may also like