Thomas NGijol – Interview

✏️ Yannick VERNINI 5 décembre 2015
Thomas NGijol – Interview

© JohnWaxxxÉtoiles

[Morceaux choisis]

Vous êtes en tournée avec votre nouveau one-man-show…

Oui cela me manquait dans le sens où j’y pensais et étant à l’initiative de tout cela, c’était à moi de choisir le bon moment pour revenir sur scène. Je n’étais pas dans la contrainte, j’avais envie, c’est mon premier amour donc forcement j’avais envie de remonter sur scène.

Pourquoi cette envie de revenir sur scène ?

C’était l’envie de me raconter, d’être en connexion avec les gens. Je n’ai pas la prétention de dire que ma voix, ou ce que j’ai à dire, a une résonance, mais mes expériences personnelles peuvent parler au public qui vit les mêmes choses que moi à un certain niveau. C’est vraiment le fait d’échanger.

On vous a également vu au cinéma dans des films qui ont bien marché, est-ce que l’écriture d’un one-man-show impose des contraintes différentes ?

La scène, c’est la vérité dans le sens où il n’y a pas de montage, ce n’est pas le même rythme, ni le même jeu. Au cinéma, on est un peu plus en sécurité, on peut recommencer et si on a la chance d’être guidé par un bon réalisateur, tout se passe bien. Mais le one­-man­-show, c’est un art vivant, il y a le public et quand on chute, on chute en direct, tout est plus fragile et sensible sur scène.

 

You may also like